« Nous restons attentifs à tout ce qui peut être l’occasion d’une prise de contact »

Comment être présent pour des employés qui travaillent souvent loin du siège ? La DRH Cécile Chopinet a plus que surmonté cette difficulté, elle en a fait une opportunité de développer la cohésion. Regardons de plus près l'exemple ITLink

    Header Cecile Chopinet ITLink

    Comment une entreprise, de consulting en particulier, s’investit-elle dans le bien-être mental de ses salariés ?

    Pour nous comme pour n’importe quelle entreprise, mettre en place un environnement bienveillant pour les salariés est un enjeu majeur. Mais notre cœur de métier, le consulting, ajoute une difficulté supplémentaire : nous ne croisons que très peu les collaborateurs. Il faut donc inventer de nouvelles astuces pour rester proches d’eux. En répondant à deux questions très simples, nos salariés nous informent chaque mois de leur niveau de satisfaction, tant sur leur projet en cours que sur le suivi assuré par leur manager. Nous sommes également très attentifs à certaines  alertes, comme un arrêt maladie prolongé ou inhabituel, qui vont nous amener à prendre des nouvelles. 

    Cover Catherine Pinchaut

    Concrètement, que faites-vous lorsque vous identifiez une situation susceptible d’impacter le bien-être mental de l’un de vos collaborateurs ?

    Chaque collaborateur qui manifeste une insatisfaction est contacté pour en discuter et trouver des solutions, mais surtout, notre équipe de quatre GRH est à l’affût des événements, heureux comme malheureux, de la vie de nos 730 salariés. Mariage, arrêt maladie, maternité, report de congés ; nous restons attentifs à tout ce qui peut être l’occasion d’une prise de contact. Notre approche est simple et faite de contacts directs ; il suffit d’être réactif et de se montrer disponible. 

    Citation

    Notre approche est simple et faite de contacts directs ; il suffit d’être réactif et de se montrer disponible.

    Si l’on revient sur les trois dernières années, on parle souvent de la crise liée à l’épidémie de COVID-19 comme d’un « catalyseur »pour les questions de bien-être en entreprise. Chez IT Link, quelles nouvelles structures & process ont été mis en place depuis cette crise 

    La crise sanitaire nous a poussés à développer le « distanciel » pour l’organisation du travail au quotidien ou d’événements plus exceptionnels. À l'origine, nos ateliers « bien-être » en ligne (cours de yoga, sophrologie et relaxation) avaient été créés à la sortie des confinements. Un concept proposé « faute de mieux » qui a finalement été un succès ; tout le groupe peut participer, ce qui nous a permis de rencontrer virtuellement nos collègues Belges et Canadiens !  Nous avons gardé toutes les bonnes idées nées de la période de pandémie et les avons ajoutées aux événements habituels, dès qu'ils ont pu reprendre en présentiel. Finalement, cette crise aura été plutôt stimulante pour diversifier nos structures de suivi.  Le renouvellement de notre certification Great Place to Work et notre présence pour la première fois au palmarès vient nous conforter dans notre choix de cette méthode de contact  simple et de proximité.

    CTA pour télécharger l'étude bien être mental Alan

    Partager l'article

    Sur le même sujet

    Cover Benoit Serre

    « Les entreprises doivent contribuer à réparer la société du travail »

    Qonto Cover

    « Chez Qonto, nous sommes acteurs et responsables de leur santé mentale »

    Cover Catherine Pinchaut

    « La réponse ne peut pas se limiter à l’échelle de l’individu, elle se doit d’être collective »

    Partager l'article

    Mis à jour le 05/05/2022

    Sur le même sujet

    Alan est fait pour vous !

    Le moyen le plus simple de prendre soin de vos salariés.