Assurance santé

Nos solutions santé adaptées à vos besoins.

Startups & TPEPour les entreprises de moins de 5 salariés
Petites & moyennes entreprisesPour les entreprises de 5 à 100 salariés
Grandes entreprisesÀ partir de 100 salariés
Hôtels, Café, RestaurantsPour la branche HCR et restauration rapide
Travailleurs non salariés (TNS)Pour les indépendants
Santé mentale avec
alan mind
Bien-être mental en entrepriseL'offre Alan Mind
La santé mentale pour tousTéléchargez l’application Alan Mind
🚀
Alan as a Service

Mutuelles et captives d'assurance : offrez l'expérience Alan à vos adhérents. Découvrir

Le pain quotidienPrévention et accompagnement individuel, pour fidéliser les salariés.
TajineBananeLa marque porte-parole de l'allaitement maternel.
VitallianceAutomatiser la partie administrative, et fidéliser nos salariés.
Découvrir tous les témoignages

Histoire de nos membres

Découvrez comment Alan facilite la vie de ses membres.

Parcourir toutes les histoires
Parcourir toutes les histoires
Votre santé avec Alan
Découvrez vos garantiespour anticiper vos remboursements
Commandez vos lunettesdepuis la boutique Alan
Echangez avec notre équipe santédepuis la Clinique Alan
Trouvez un médecinavec Alan Map
Notre centre d’aide
Retrouvez tous ces services dans votre poche !
Télécharger l'application

Notre sélection d'articles

Retrouvez nos articles les plus consultés.

Qu’est-ce qu’une mutuelle d’entreprise ?
La mutuelle est-elle obligatoire ?
Tous nos articles sur l’assurance santé
Notre dernière étude 📚

Baromètre #1 : Bien-être mental, les salariés attendent les entreprises au tournant.

Lire le rapport d’étude
Nos livres
De l’assurance Maladie au partenaire bien-êtreLe livre optimiste sur le système de santé du futur
Healthy BusinessCulture d’entreprise, Bien-être & Excellence

Assurance santé

Nos solutions santé adaptées à vos besoins.

Startups & TPEPour les entreprises de moins de 5 salariés
Petites & moyennes entreprisesPour les entreprises de 5 à 100 salariés
Grandes entreprisesÀ partir de 100 salariés
Hôtels, Café, RestaurantsPour la branche HCR et restauration rapide
Travailleurs non salariés (TNS)Pour les indépendants
Santé mentale avec
alan mind
Bien-être mental en entrepriseL'offre Alan Mind
La santé mentale pour tousTéléchargez l’application Alan Mind
🚀
Alan as a Service

Mutuelles et captives d'assurance : offrez l'expérience Alan à vos adhérents. Découvrir

Notre sélection d'articles

Retrouvez nos articles les plus consultés.

Qu’est-ce qu’une mutuelle d’entreprise ?
La mutuelle est-elle obligatoire ?
Tous nos articles sur l’assurance santé
Notre dernière étude 📚

Baromètre #1 : Bien-être mental, les salariés attendent les entreprises au tournant.

Lire le rapport d’étude
Me connecter

La rupture conventionnelle Syntec : définition, procédure, calcul

La rupture conventionnelle Syntec permet de rompre le contrat de travail qui lie un employeur à un salarié. Quelle procédure votre entreprise doit-elle respecter ? Comment calculer les indemnités de rupture conventionnelle ? Alan vous explique tout.

La rupture conventionnelle Syntec : définition, procédure, calcul
La rupture conventionnelle Syntec : définition, procédure, calcul

Qu’est-ce que la rupture conventionnelle de la convention collective Syntec ?

Une rupture conventionnelle permet, à une entreprise et à un salarié en CDI, de trouver un accord commun pour rompre un contrat de travail. Un salarié en CDD ou en contrat temporaire ne peut donc pas bénéficier de ce dispositif. 

La convention collective Syntec est applicable aux salariés des bureaux d’études techniques, des cabinets d’ingénieurs-conseils et des sociétés de conseils. Si votre entreprise dépend de cette convention collective, sachez qu’elle prévoit uniquement les modalités de calcul de l’indemnité de rupture conventionnelle. C’est le Code du travail qui régit la procédure de rupture conventionnelle. 

Quelle est la procédure à respecter en cas de rupture conventionnelle ? 

💬 L’entretien de rupture conventionnelle entre le salarié et l’entreprise

Au moins un entretien doit avoir lieu entre le salarié et votre entreprise pour définir les conditions de la rupture conventionnelle, c’est-à-dire : 

  • la dispense d’activité, c’est-à-dire la période entre la procédure de rupture conventionnelle et la date de fin de contrat ;

  • la date de la rupture conventionnelle ;

  • le montant de l’indemnité de rupture et ses conditions (abondement du CPF, équipement informatique…).

Votre entreprise et le salarié fixent librement la date, l’heure et le lieu de cet entretien. 

Si le salarié souhaite se faire assister durant cet entretien, il doit en avertir votre entreprise en amont, par écrit ou par oral. Le salarié peut, en effet, se faire accompagner, soit par : 

  • un salarié de l'entreprise, ou un représentant du personnel ;

  • un conseiller du salarié (professionnel extérieur nommé pour assister et conseiller les salariés), au cas où il n’y aurait pas de représentant des salariés dans l’entreprise.

L'entreprise peut également décider de se faire assister, durant cet entretien, soit par : 

  • un membre du personnel de l’entreprise ;

  • un membre de l’organisation syndicale d’employeurs ;

  • un autre employeur de la même branche, si elle emploie moins de 50 salariés.

L'entreprise doit avertir le salarié en amont de l’entretien, par écrit ou par oral, si elle décide de se faire assister. 

🤝 La convention de rupture 

La convention de rupture conventionnelle Syntec doit faire apparaître :

  • la date de rupture du contrat de travail ;

  • le montant de l’indemnité spécifique de rupture conventionnelle. 

Le salarié et l'entreprise doivent signer la convention de rupture conventionnelle. Un exemplaire doit être remis au salarié. 

À partir du lendemain de la date de signature de la convention de rupture et durant 15 jours calendaires, l'entreprise et le salarié peuvent exercer un droit de rétractation.  

Si le lendemain du jour de signature de la convention tombe un samedi, un dimanche, un jour chômé ou un jour férié, c’est le 1er jour ouvrable suivant qui compte. 

✅ La validation de la convention de rupture 

S’il n’y a pas de rétractation, l'entreprise doit envoyer la convention à la direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP). Celle-ci doit, en effet, vérifier la validité de la convention de rupture et l’approuver par homologation.

Comment calculer l’indemnité de rupture conventionnelle Syntec ?

📚 Les modalités qui entourent le calcul de l’indemnité de rupture conventionnelle

Le calcul de l’indemnité de rupture conventionnelle se base sur le salaire de référence du salarié. 

Votre entreprise doit choisir le mode de calcul du salaire de référence qui est le plus favorable au salarié. Cela peut être : 

  • la moyenne de la rémunération brute des 12 derniers mois qui précèdent la rupture du contrat de travail ;

  • la moyenne de la rémunération brute des 3 derniers mois qui précèdent la rupture du contrat de travail.      

La rémunération du salarié correspond à son salaire, mais également aux primes prévues dans son contrat de travail. Ainsi, un 13e mois (généralement au prorata) ou les bonus obligatoires (c’est-à-dire, prévus dans le contrat) doivent être comptés.

Enfin, un salarié qui signe une rupture conventionnelle a également le droit aux allocations chômage, en fonction des conditions d’attributions.

🧑‍🔬 Le calcul de l’indemnité de rupture conventionnelle des salariés employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM)

Si un salarié signe une rupture conventionnelle avec votre entreprise, vous devez lui verser une indemnité spécifique de rupture.

L’indemnité de rupture conventionnelle Syntec, pour les salariés ETAM, se calcul de la façon suivante : 

  • pour une ancienneté acquise entre 2 ans et 20 ans, 0,25 mois par année de présence 

  • à partir de 20 ans d'ancienneté : 0,30 mois par année de présence, sans pouvoir excéder un plafond de 10 mois.

🧮 Le calcul de l’indemnité de rupture conventionnelle des ingénieurs et cadres (IC)

L’indemnité de rupture conventionnelle Syntec, pour les salariés IC, se calcule de la manière suivante : 

  • jusqu’à 2 ans d’ancienneté, ¼ de salaire mensuel par année de présence dans l’entreprise ;

  • après 2 ans d’ancienneté, ⅓ de salaire mensuel par année de présence dans l’entreprise, sans pouvoir dépasser un plafond de 12 mois.

Vous connaissez maintenant les modalités qui entourent la rupture conventionnelle Syntec. Il s’agit du seul mode de rupture à l’amiable d’un contrat de travail entre un salarié en CDI et l'entreprise. 

Partager l'article

Sur le même sujet

Tout savoir sur la clause de non-concurrence de la CCN Syntec

Tout savoir sur la clause de non-concurrence de la CCN Syntec

Grille de salaire Syntec : calculs et obligations

Grille de salaire Syntec : calculs et obligations

La période d’essai sous la convention collective Syntec

La période d’essai sous la convention collective Syntec

Alan, l'assurance santé qui fait simple.

14 000 entreprises de toutes tailles, des start-ups aux grandes entreprises, et des milliers d’indépendants font confiance à Alan pour leur protection santé.

Découvrez nos offres pensées pour vous, avec vous.

🚀
Entreprises
TPE & PME

Start-ups, petites et moyennes entreprises, découvrez les offres adaptées à vos besoins et ceux de vos salariés (jusqu’à 100 salariés).

Combien de salariés compte votre entreprise ?
Vous comptez
🏢
Grandes entreprises

Vous avez plus de 100 salariés ? Découvrez l’offre Alan Enterprise, conçue pour répondre aux besoins des grandes entreprises.

👩‍🍳
Hôtels, Cafés
et Restaurants

Découvrez nos offres santé dédiées aux professionnels de la branche hôtels, cafés, restaurants et de la restauration rapide.

👩‍🎨
Travailleurs
non-salariés

Chefs d’entreprise, freelances, auto-entrepreneurs, TNS ou mandataires sociaux, retrouvez notre offre de santé conçue pour les indépendants.

Partager l'article

Mis à jour le 19/07/2022

Sur le même sujet

Alan est fait pour vous !

Le moyen le plus simple de prendre soin de vos salariés.