Nos offres

Assurance santé

et prévoyance

Nos solutions santé adaptées à vos besoins.

Pour nos membres
Votre santé avec Alan
Retrouvez tous ces services dans votre poche !
Télécharger l'application
Ressources

Notre sélection d'articles

Retrouvez nos articles les plus consultés.

Qu’est-ce qu’une mutuelle d’entreprise ?
La mutuelle est-elle obligatoire ?
Tous nos articles sur l’assurance santé
À propos d’Alan
Nos livres
De l’assurance Maladie au partenaire bien-êtreLe livre optimiste sur le système de santé du futur
Healthy BusinessCulture d’entreprise, Bien-être & Excellence
Me connecter
Demander un devisDemander un devis

Comment favoriser l'autonomie dans le travail et la prise de décision ?

Dans un monde professionnel en constante évolution, donner de l'autonomie à ses collaborateurs est devenu un enjeu essentiel pour favoriser leur épanouissement, améliorer leur productivité et renforcer leur engagement.

Comment favoriser l'autonomie dans le travail et la prise de décision ?
Mis à jour le
26 février 2024
Mis à jour le
26 février 2024
Partager l'article
Dans cet article

L’autonomie des employés fait désormais partie des enjeux importants dans le monde du travail, notamment en raison de leur importance dans le

bien-être des employés

Qu’appelle t-on "autonomie au travail" ?

L’autonomie au travail consiste à laisser à l’employé la possibilité de déterminer ses propres règles. En d’autres termes, il s’agit du niveau de liberté que l’entreprise accorde à ses salariés, et qui peut porter sur différents plans : autonomie dans la détermination de ses tâches, de ses horaires, de ses objectifs etc.

Cela lui permet non seulement de déterminer lui-même la manière dont il souhaite organiser son travail et ses projets, mais lui permet également de prendre part aux décisions qui le concernent, ainsi que la manière dont il souhaite utiliser et développer ses compétences. 

⭐ Dans le contexte professionnel, l’autonomie est importante car elle permet de garantir une bonne exécution des tâches en temps et en heure tout en prenant soin de

l'épanouissement des salariés

. En effet, développer l’autonomie permet de mener des projets plus ambitieux, puisque les salariés savent ce qu’ils doivent faire et comment le faire. Cela permet au manager de se concentrer sur d’autres sujets, et aux employés de travailler au mieux. 

Par ailleurs, l’autonomie est un élément important dans la motivation des salariés, et donc dans la qualité de leur travail. C’est donc un élément sur lequel il est intéressant de se pencher !

Le conseil de Lydia, notre psychologue du travail

L'autonomie au travail revêt une importance cruciale pour plusieurs raisons. Elle permet aux employés de prendre des initiatives, de gérer leurs tâches de manière indépendante et de contribuer de manière proactive aux objectifs de l'entreprise. Favoriser l'autonomie peut stimuler l'engagement, la créativité et la productivité des employés, tout en renforçant leur sentiment d'appartenance et de responsabilité envers leur travail et leur équipe.

Pourquoi l'autonomie est-elle importante?

Lorsque les employés ont le pouvoir de prendre des décisions et de diriger leurs propres projets, ils se sentent plus investis dans leur travail, ce qui renforce leur motivation intrinsèque. L'autonomie encourage la recherche de solutions nouvelles et novatrices aux problèmes, car les employés sont libres d'explorer différentes approches sans être constamment supervisés. Les individus autonomes sont souvent plus responsables de leurs résultats et plus enclins à respecter les délais, ce qui peut entraîner une amélioration de la productivité globale de l'équipe. Permettre aux employés de prendre des décisions et de gérer des projets favorise leur développement en renforçant leurs compétences en leadership, en résolution de problèmes et en gestion du temps.

Comment la favoriser?

  1. Assurez-vous que les employés comprennent les objectifs globaux de l'entreprise et comment leur travail contribue à ces objectifs. Cela leur donne un cadre pour prendre des décisions alignées.

  2. Faites preuve de confiance envers vos salariés en leur déléguant des tâches et en leur permettant de prendre des décisions. Montrez que vous croyez en leurs compétences.

  3. Informez les employés des informations pertinentes et encouragez-les à poser des questions. Une communication ouverte élimine les incertitudes et facilite la prise de décision.

  4. Offrez des opportunités de formation et de développement pour renforcer les compétences nécessaires à l'autonomie, comme la résolution de problèmes et la gestion du temps.

  5. Bien que l'autonomie soit importante, définissez des limites claires pour éviter tout sentiment d'isolement ou de débordement.

  6. Montrez que prendre des risques mesurés est acceptable et valorisé, même en cas d'échec. Cela encourage l'exploration et l'apprentissage.

  7. Fournissez un feedback constructif pour aider les employés à s'améliorer et à prendre des décisions plus éclairées à l'avenir.

  8. Célébrez les réussites et les initiatives prises par les employés autonomes pour renforcer leur engagement et leur motivation.

En favorisant l'autonomie au travail et en encourageant la prise de décision, les entreprises peuvent créer un environnement où les employés se sentent valorisés, responsables et engagés, ce qui peut contribuer à leur succès à long terme.

Lydia Martin
Lydia MartinPsychologue du travail chez Alan

Quels bénéfices existent-ils à donner de l'autonomie à ses équipes ?

Encourager l’autonomie au sein de ses équipes est une bonne idée de la part de l’employeur, et les bénéfices sont nombreux. 

💪 Amélioration de la motivation et de l'engagement

Le manque d’autonomie fait partie des facteurs de risques psychosociaux, ce qui signifie que si l’employé a le sentiment qu’on ne lui laisse aucune autonomie, des symptômes physiques et psychologiques peuvent apparaître en réaction. Souvent, cela se manifeste par une perte de motivation dans le travail, des rendus de moins bonne qualité et un engagement moindre au sein de l’équipe. Cependant, s’il s’agit d’une source de mal-être importante pour le salarié, cela va aussi se manifester par des symptômes physiques tels que des troubles alimentaires et du sommeil, des douleurs musculaires, des maux de tête etc. 

🚀 A l’inverse, un employé qui a le sentiment d’avoir la main sur son développement professionnel et la manière dont il peut organiser ses journées fera preuve d’une plus grande motivation et d’un engagement plus important au sein de l’équipe et de l’entreprise. 

🌱 Développement des compétences et de la confiance

C’est par ailleurs un très bon moyen de développer les compétences des employés et leur confiance en soi au travail. Donner de l’autonomie, c’est en effet leur permettre de faire des recherches par eux-mêmes, de trouver des solutions à leurs problèmes et de développer leurs compétences en conséquence.

Par ailleurs, c’est aussi un très bon moyen de les rendre plus responsables des projets qu’ils mènent, et donc de leur donner plus envie de s’impliquer. 

😌 Réduction de la charge de travail du manager

Enfin, cela permet de réduire la charge de travail du manager, et donc de l’amener à se concentrer sur d’autres tâches de sa fiche de poste. En effet, s’il n’a pas besoin de constamment vérifier le travail des membres de son équipe, de mettre en place des réunions et des points de suivi avec eux, celui lui permet de se dégager du temps pour : 

  • les accompagner s’ils ont besoin d’aide sur certains points précis à la demande du salarié ;

  • organiser la répartition des tâches ;

  • mettre en place des binômes pour encourager la formation en interne ;

  • etc. 

Le nouveau rôle du manager

L’idée est de sortir de l’image du manager “policier”, présent pour s’assurer que les employés font exactement le travail qui leur est demandé, mais plutôt de devenir un chef d’orchestre qui s’assure que chaque membre de l’équipe participe au projet général. 

[Guide] Développer le bien-être mental en entreprise
TéléchargerTélécharger

Les clés pour favoriser la prise de décision au sein des équipes

L’autonomie et la prise de décision ne se développent pas en une journée au sein des équipes, il s’agit d’un travail sur le long terme, dans lequel vous devez impliquer tous les membres de l’équipe. 

🗣Encourager la communication et l'échange d'idées

Ainsi, il est essentiel d’encourager la communication et les échanges d’idées. En effet, cela permet à chacun de se rendre compte de ses compétences, mais aussi de favoriser la créativité. Grâce à la diversité des parcours et des profils, les échanges d’idées permettent ainsi de mettre en valeur le fait que chacun a des bonnes suggestions à apporter à l’équipe.

Par ailleurs, cela permet de bénéficier des compétences des autres, et donc de s’améliorer au quotidien. 

🤝 Impliquer les membres de l'équipe dans le processus décisionnel

Vous pouvez aussi impliquer les membres de votre équipe dans le processus décisionnel, en leur permettant par exemple de sélectionner les projets qui les intéresse le plus, en leur proposant de choisir un binôme avec lequel travailler etc.

Encouragez-les également à réfléchir à un plan de carrière et à la manière dont ils peuvent développer leurs compétences, afin qu’ils soient investis dans le développement de leur carrière.

Déroulez le plan

Par exemple, vous pouvez leur montrer les projets sur lesquels ils peuvent être impliqués au cours de l’année à venir, en expliquant à chaque fois les compétences qu’ils doivent développer pour pouvoir les mener. 

📚 Fournir des outils et des ressources pour faciliter la prise de décision

Enfin, il est essentiel de leur fournir des outils et des ressources pour faciliter la prise de décision. En effet, il n’est pas toujours évident de se retrouver confronté à certains choix, d’autant plus si on n’y a pas été habitué. Il est donc important de les rassurer et de leur donner la possibilité de faire des choix éclairés et qui leur conviennent.

Ainsi, partagez leur les documents généraux concernant les orientations de l’entreprise, les objectifs à l’année, les difficultés attendues sur tel projet, les inconditionnels pour tel autre etc. Cela leur permet non seulement de se positionner sur des missions pour lesquelles ils se sentent compétents et motivés, mais aussi de simplifier la planification étant donné que les difficultés principales auront été anticipées. 

Les obstacles à l'autonomie dans le travail et comment les surmonter

La mise en place d’équipes autonomes n’est pas toujours un chemin facile, et vous allez forcément vous heurter à certains obstacles. 

😨 La peur de l'échec et du manque de contrôle

Pour certains employés, une prise d’autonomie soudaine peut être angoissante. Ce sera particulièrement le cas pour les juniors, ceux qui viennent de prendre un poste, ou ceux qui ont eu l’habitude d’être toujours tenus par la main. Un changement de situation peut être impressionnant ! 

Il convient donc de rassurer ce type de profil et de leur donner de l’autonomie petit à petit. Par exemple, vous pouvez diminuer le nombre de réunions en tête-à-tête avec eux, les encourager à trouver des solutions par eux-mêmes, fixer des objectifs atteignables à la journée, puis à la semaine etc. 

Il faut également qu’ils sentent que gagner en autonomie ne signifie pas perdre en sécurité : en cas de difficulté sur un projet, il faut qu’ils se sentent à l’aise pour venir en discuter avec le manager. 

🥸 La culture organisationnelle et les structures hiérarchiques

Certaines entreprises ne sont pas habituées à donner autant d’autonomie à leurs employés, et les changements organisationnels des dernières années leur paraissent violents. C’est le cas du télétravail, qui a rebattu les cartes et a contraint les entreprises à donner plus d’autonomie à leurs salariés. Il convient donc de s’adapter à ces changements, et non pas de lutter contre eux. 

Faites confiance à vos salariés

Par exemple, les managers doivent faire confiance aux membres de leurs équipes pour accomplir leurs missions même lorsqu’ils travaillent depuis chez eux, et non pas tomber dans l’écueil du micromanagement (vérifier exactement quand la personne était connectée, proposer des réunions intempestives, pointer les horaires d’arrivée et de départ etc). 

🔺 Les habitudes de management traditionnelles

Enfin, il convient d’adapter les habitudes de management traditionnelles, qui ne prennent pas vraiment en compte le besoin d’autonomie de la part des salariés. Ainsi, il est généralement admis que le manager est là pour vérifier que les tâches sont bien effectuées, et pour recadrer les choses lorsque ce n’est pas le cas. C’est en effet, un des rôles du manager, mais celui-ci a beaucoup évolué ces dernières années pour se tourner vers une vision beaucoup plus encourageante. 

🤝 Le manager est désormais une personne qui accompagne les salariés dans leur évolution professionnelle, et cela implique de prendre en compte leurs différents besoins d’autonomie. En effet, certains salariés vont être mal à l’aise s’ils ont le sentiment de manquer de supervision, d’autres auront besoin de beaucoup d’espace. Il faut donc s’adapter aux différents membres de votre équipe et non pas rester figé sur des habitudes un peu datées. 

❓Le saviez-vous ? 1 salarié sur 3 déplore un manque d’autonomie dans son travail, que ce soit en termes d'organisation ou de gestion des délais.

Quelles sont les meilleures pratiques pour favoriser l'autonomie tout en assurant responsabilité et performance ?

Afin de favoriser l’autonomie, il est donc important de mettre en place certaines bonnes pratiques, qui donnent confiance à vos équipes et les encouragent à devenir de plus en plus autonomes. 

🎯 Fixer des objectifs clairs et mesurables

En faisant cela, vous vous assurez que les objectifs sont bien compris, ce qui permet d’anticiper les difficultés éventuelles. Cela permet aussi à l’employé de s’exprimer sur leur faisabilité. 

En les rendant atteignables et mesurables, vous leur permettez de les accomplir, ce qui les conforte dans l’idée qu’ils peuvent réussir leur mission tout en étant plus autonome. Au fur et à mesure, vous pouvez fixer des objectifs plus ambitieux, mais qui doivent toujours être mesurables, être clairs, et impliquer le salarié. 

➰ Établir des lignes directrices et des limites

Vous pouvez également donner de grandes lignes comportementales à respecter afin que chacun travaille en bonne entente. Par exemple, vous pouvez accepter une certaine autonomie dans la détermination des horaires de travail, tout en exigeant que cela reste dans des horaires de travail habituels.

De la même manière, vous pouvez demander à ce que tous les membres de l’équipe soient présents au moins un jour par semaine au bureau, afin d’encourager les échanges en présentiel. 

🙏Offrir un accompagnement et un soutien adéquats

Enfin, comme nous le disions plus haut, chacun est différent et vous allez peut-être devoir adapter certaines de vos habitudes aux demandes de vos salariés. Par exemple, certains ne vous demanderont une réunion en tête-à-tête qu’une fois toutes les deux semaines, tandis que certains préféreront faire un point de 5 minutes à la fin de la journée systématiquement. Certains viendront au bureau tous les jours, d’autres préfèrent le full remote. 

Mesurer l'impact de l'autonomie dans le travail

Il est difficile de mesurer l’autonomie de vos salariés, cependant vous pouvez tenter de l’évaluer à l’aide d’indicateurs de performance et de satisfaction des salariés. Certains outils permettent de poser des questions concernant la satisfaction tous les jours ou toutes les semaines, en posant notamment des questions sur certains sujets spécifiques. N’oubliez de poser la question concernant l’autonomie ! 

Demandez également aux managers de s’informer régulièrement de l’état de satisfaction des employés et des facteurs de satisfaction. Parmi les solutions proposées pour améliorer l’insatisfaction de certains, il est important que la question de l’autonomie soit abordée, ainsi que ses raisons.

🖥 Par exemple, si un salarié indique qu’il souhaite être plus souvent en télétravail, est-ce parce qu’il ne se sent pas à l’aise au bureau ? Ou bien parce que cela impacte son niveau de vie (moins de trajets, plus de temps en famille) ? Ou encore parce qu’il arrive mieux à se concentrer chez lui ? Cela permet de comprendre pourquoi ce besoin d’autonomie s’exprime, et éventuellement d’y remédier d’une autre manière si vous n’êtes pas prêts à accéder à sa demande.

Vous souhaitez être informé des dernières actualités d'Alan ? Laissez-nous votre email 🤗
Vous êtes...
Combien de salariés avez-vous ?
Votre email
Alan est le responsable de traitement des données personnelles que vous nous fournissez afin de vous recontacter. Vous disposez de droits sur ces données personnelles, pour les exercer ou obtenir plus d’informations, n'hésitez pas à consulter notre politique de confidentialité.

Foire aux questions

Quels sont les avantages de donner plus d'autonomie à ses équipes ?

L'autonomie permet d'améliorer la motivation, l'engagement, et la productivité des employés. Elle favorise également le développement des compétences et la créativité au sein de l'équipe.

Comment surmonter la peur du manque de contrôle en donnant de l'autonomie à ses collaborateurs ?

Il est important de fixer des objectifs clairs, d'établir des lignes directrices et de fournir un accompagnement adéquat. La confiance mutuelle et la communication ouverte sont également essentielles pour surmonter cette peur.

Comment mesurer l'impact de l'autonomie dans le travail sur la performance de l'entreprise ?

On peut mesurer l'impact en surveillant les indicateurs de performance tels que la productivité, la satisfaction des employés, les résultats financiers, et en recueillant les retours d'expérience et les feedbacks des collaborateurs.

Publié le 05/07/2023

Sur le même sujet

Alan est fait pour vous !

Le moyen le plus simple de prendre soin de vos salariés tout en respectant vos obligations