La Bonbonnière : trouver un partenaire à la hauteur de ses challenges

La Bonbonnière : trouver un partenaire à la hauteur de ses challenges

Alice Botte
Alice Botte
Responsable des Ressources Humaines
Paul Vayne
Paul Vayne
Directeur Administratif et Financier

C’est l’histoire d’une success-story à la française. Créé en 2008 autour d’un concept de restos mixant déco branchée et carte de qualité, le groupe La Bonbonnière a essaimé, un peu partout en France, des enseignes qui cartonnent, comme Les fils à maman et le fameux Clan des Mamma. 13 ans après, le groupe compte déjà plus de 34 bistrots/cantines/trattorias dans l'hexagone et presque 200 salariés. Et pas question de s’arrêter en si bon chemin, pour cette entreprise qui cultive un esprit convivial et chaleureux, qu’on ressent dans chacun de ses QG. Nous avons rencontré Paul et Alice, respectivement DAF et Chargée de ressources humaines, pour qu’ils nous parlent de leur passage sur Alan.

Un repas chez Les Fils à Maman
Bon appétit !

Alan : Bonjour Alice, bonjour Paul ! Merci d’avoir accepté d’échanger avec nous. Qu’est ce qui a motivé votre envie de rejoindre Alan ?

Paul : Je fais partie de l’aventure La Bonbonnière depuis plus de 4 ans, pendant lesquels nous avons essayé plusieurs prestataires de santé. Suivant les conseils de nos comptables, nous passions en général par des courtiers. Le hic, c’est qu’au final, nous devions gérer 4 intermédiaires différents entre le salarié et le prestataire de contrat final. Bref, c’était toujours compliqué.

Notre priorité était d’être en conformité avec la loi, tout en responsabilisant le salarié, afin qu’il prenne en charge sa santé sans complexité. C’est pour cette raison qu’en 2020, quand Alice nous a rejoints en tant que chargée des ressources humaines, nous nous sommes intéressés de plus près à Alan.

Avec Alan, nous sommes totalement autonomes et tous les processus sont simples, fluides et efficaces, pour que chaque nouveau collaborateur bénéficie rapidement d’une bonne couverture. Nous avons enfin mis un terme à un suivi infernal. Nous avons désormais un partenaire solide, qui connaît bien le secteur de la restauration et qui répond à nos problématiques particulières.

Alan : Le groupe La bonbonnière compte 34 restaurants. Comment gérez-vous les tâches liées à l’assurance santé ?

Paul : Avec nos précédents partenaires, chaque gérant de restaurant devait s’occuper lui-même de l’affiliation de ses équipes, en local. C’était un travail de titan de suivre cela précisément au niveau national !

Alice : Au niveau RH, en effet, nous n’avions pas de vision globale sur les affiliations de chaque société du groupe. Au contraire, aujourd’hui, avec Alan, nous avons une vue d’ensemble unifiée, grâce à un tableau de bord commun. La plateforme très intuitive nous fait gagner beaucoup de temps. Plus besoin d’aller à la pêche à l’info auprès des différents managers de restaurants. En un clic, j’ai la réponse à mes questions sur l’ensemble des salariés : les dispenses, les affiliations…

La plateforme très intuitive nous fait gagner beaucoup de temps… En un clic, j’ai la réponse à mes questions sur l’ensemble des salariés : les dispenses, les affiliations, etc.

Alice Bottes, RRH chez La Bonbonnière

Alan : Qu’est ce qui a changé dans votre quotidien en tant que DAF et RH depuis que vous êtes passés sur Alan ?

Alice : C’est un gain de temps énorme, car les salariés gèrent de manière autonome leur assurance santé. Ils échangent directement avec les équipes Alan sans passer par nous et leurs managers comme c’était le cas avant. Et comme le service support est hyper-réactif, c’est un gain de temps et d’efficience pour nous tous.

Paul : Avec notre précédent assureur, en tant que DAF, je m'occupais de l’affiliation des équipes pour les 20 salariés de nos 4 restaurants parisiens. Il fallait récupérer les documents papiers, les scanner, les envoyer… C’était long et complexe. Pour que tout soit parfait, il aurait presque fallu se consacrer uniquement à ça, ce qui était évidemment impossible. Pour vous donner un ordre d’idée de l’efficacité que j’ai gagné en passant chez Alan : je prends moins de temps aujourd’hui pour gérer l’affiliation de nos 34 restaurants qu’auparavant avec seulement 4 entités...

C’est aussi plus rapide de vérifier que tout est conforme. Avant, chaque manager gérait l’enregistrement de ses salariés, parfois plus d’un mois après l’embauche. Avec le turn-over que connaît notre secteur, impossible de suivre correctement ses salariés avec ce mode de fonctionnement ! C’est pour ça que nous sommes plus sereins avec un prestataire comme Alan, qui comprend les problématiques spécifiques à la restauration : turn-over, croissance rapide, instabilité due à la crise sanitaire actuelle… Alan nous aide à y faire face avec une solution optimale.

Je prends moins de temps aujourd’hui pour gérer l’affiliation de nos 34 restaurants qu’auparavant avec seulement 4 entités.

Paul Vayne, DAF chez La Bonbonnière

Alan : Comment s’est passé le passage des salariés de La bonbonnière sur Alan ?

Paul : Traditionnellement, la population de la restauration n’est pas très “digital-friendly”. Beaucoup de salariés n’ont pas d’adresses e-mail, par exemple. Mais le Covid nous a obligés à nous transformer et à nous digitaliser. Cette situation a accéléré le passage sur Alan. Nous avons créé des adresses e-mail pour tout notre personnel. Aujourd’hui, une simple adresse e-mail suffit à mettre en place l'affiliation.

Restaurant des Batignolles, Paris
Restaurant des Batignolles, Paris

Alan : Vos collaborateurs sont très majoritairement jeunes… Prennent-ils en compte l’importance d’un sujet comme l’assurance santé ?

Paul : Dans notre secteur, où la moyenne d'âge est de 25 ans, en effet, la santé n’est pas le sujet prioritaire. Avant notre passage sur Alan, on remarquait souvent que nos collaborateurs s’interrogeaient sur leur affiliation uniquement lorsqu’ils avaient besoin d’un soin ou d’un remboursement. Mais la plupart d’entre eux quittaient nos effectifs sans s’y être intéressés et sans avoir profité de cet avantage. Il nous fallait donc une solution simple pour qu’ils s'inscrivent rapidement et que nous soyons certains d’être en conformité avec la loi.

Nous sommes plus sereins avec un prestataire comme Alan, qui comprend les problématiques spécifiques à la restauration.

Paul Vayne, DAF chez La Bonbonnière

Alan : Si vous deviez décrire votre expérience d’Alan ?

Alice : Je dirai intuitive, facile, efficace ! Tout est digitalisé et centralisé. Il n’y a plus de papier égaré. On s’y retrouve très vite.

Paul : Selon moi, c’est la solution la plus adaptée à la restauration. Ça change tout d’avoir un partenaire qui nous comprend en tant que groupe de restauration. Alan nous aide à gérer les challenges de turn-over et les enjeux de croissance forte tout en fluidifiant au maximum toutes les procédures.

Partager le témoignage

Alan est fait pour vous !

Le moyen le plus simple de prendre soin de vos salariés tout en respectant vos obligations