Nos offres

Assurance santé

et prévoyance

Nos solutions santé adaptées à vos besoins.

Startup & TPEPour les entreprises de moins de 6 salariés
Petites & moyennes entreprisesPour les entreprises de 6 à 100 salariés
Grands ComptesPlusieurs centaines ou milliers de salariés
Travailleurs non salariés (TNS)Pour les indépendants
Hôtels, Café, RestaurantsPour la branche HCR et restauration rapide
Experts ComptablesPour vous et vos clients
Pour nos membres
Votre santé avec Alan
Découvrez vos garantiespour anticiper vos remboursements
Commandez vos lunettesdepuis la boutique Alan
Echangez avec notre équipe santédepuis la Clinique Alan
Trouvez un médecinavec Alan Map
Notre centre d’aide
Retrouvez tous ces services dans votre poche !
Télécharger l'application
Ressources

Notre sélection d'articles

Retrouvez nos articles les plus consultés.

Qu’est-ce qu’une mutuelle d’entreprise ?
La mutuelle est-elle obligatoire ?
Tous nos articles sur l’assurance santé
À propos d’Alan
Nos livres
De l’assurance Maladie au partenaire bien-êtreLe livre optimiste sur le système de santé du futur
Healthy BusinessCulture d’entreprise, Bien-être & Excellence
Me connecter
Blog
|
Tout sur Alan

Travaillez d'où vous voudrez

Travaillez d'où vous voudrez
Mis à jour le
16 février 2024
Mis à jour le
16 février 2024
Partager l'article
Dans cet article

Chez Alan, on croit en la responsabilité individuelle. Nous sommes tous des adultes responsables et nous nous faisons confiance : chacun est là pour faire les meilleurs choix possibles pour l’entreprise.

Nous sommes tous différents. Certains ont de jeunes enfants et doivent adapter leurs horaires. D’autres sont plus efficaces en fin d’après-midi et préfèrent commencer leur journée plus tard. On pense que chaque Alaner est en position de gérer sa propre organisation.

Ce raisonnement nous a poussés à établir une culture de l’asynchrone, où chacun peut organiser son temps. Concrètement, cela implique de passer par l’écrit, et d’arrêter les réunions, qui sont un symbole du synchrone (adieu les standup de 9h du matin !).

Notre organisation et notre culture d’entreprise libèrent nos employés de la contrainte temporelle. En somme, chacun travaille quand il le souhaite !

Pour aller plus loin, en réaction à la crise du Covid-19, nous avons décidé de nous focaliser sur la liberté spatiale de nos employés. Ils peuvent ainsi désormais travailler non seulement au moment où ils le souhaitent,mais également du lieu qui leur convient le mieux, tant que cela ne contraint pas la collaboration et respecte certaines règles. Nous évoquons les 3 principes que nous avons mis en place, plus bas.

Libérons-nous spatialement

Très rapidement au cours de notre histoire, nous avons accepté le travail à distance. L’Alaner n°4 a fait, pour raisons familiales, toute sa première année depuis Bruxelles. Cela dit, nous gardions une préférence pour le travail au bureau.

La crise du Covid-19 nous a tous imposé le travail depuis chez soi. En ligne avec le #RestezChezVous, Alan n’a pas coupé à la règle. Nous avons même décrété la fermeture des bureaux avant que ce ne soit requis par le gouvernement.

Alors que de nombreuses entreprises ont dû s’adapter, parfois coûteusement, à ce nouveau paradigme, chez Alan, nous avons observé que notre manière de fonctionner n’avait changé que marginalement. Notre productivité a même sensiblement augmenté (exception faite des parents ayant perdu leurs solutions de garde.... moi y compris).

Notre fonctionnement étant entièrement basé sur le travail asynchrone, écrit et en ligne, on ne constate finalement aucune différence d’impact entre quelqu’un qui travaille de chez soi et quelqu'un qui vient au bureau.

De manière anecdotique, il se passe parfois des semaines sans que je ne voie mon cofondateur Jean-Charles Samuelian. Pourtant nous collaborons sur des dizaines de décisions, et nous travaillons dans les mêmes bureaux !

Ces éléments nous ont poussés à nous rendre à l’évidence :__ nous avons tout en main pour nous libérer spatialement, et chacun doit pouvoir travailler d’où il le souhaite.__

Travailler, mais d’où ?

Beaucoup d’entreprises, notamment dans la tech (Twitter, Facebook, Google, Spotify), ont prolongé la fermeture de leurs bureaux jusqu’en 2021, permettant ainsi à leurs employés de pouvoir travailler de chez eux.

Nous n’allons pas fermer nos bureaux ; au contraire, c’est un mode de travail que nous trouvons positif. C’est un endroit où des collègues peuvent se retrouver. Nous ne comptons pas nous transformer en entreprise qui imposerait le travail à distance.

Notre idéal de liberté et de responsabilité implique de proposer ce choix aux Alaners.

Ainsi, les Alaners pourront:

  • Travailler d’où ils veulent au sein de leur pays de résidence fiscale (et contractuel).

  • Travailler maximum 3 mois par an dans un pays de l’espace Schengen.

  • Se déplacer ponctuellement (1 mois maximum) dans des pays hors zone Schengen, pour des impératifs familiaux par exemple (sous couvert que certaines conditions soient réunies).

En dehors de ces règles générales, une bonne connexion internet est requise afin de pouvoir profiter de cette liberté tout en maintenant de bonnes conditions de travail.

Garder un environnement humain

Loin des yeux, loin du coeur ? Une des critiques récurrentes du modèle à distance, c’est qu’on peut se retrouver seul.

Notre réponse est toujours dans l’offre et la responsabilisation. Nous misons sur la fluidité dans les équipes pour s’assurer que chaque personne pourra choisir son environnement (plus bureau, ou bien tous à distance).

Avec des points bi-hebdomadaire avec son coach, des team-drinks à distance, des classes de sports… nous fournissons les outils, et chacun décide comment les utiliser.

À partir du moment où chacun est responsable et suit les règles établies, que les résultats sont là, et que la connectivité est bonne, nous disons : “Travaillez d’où vous voudrez !”

Vous souhaitez être informé des dernières actualités d'Alan ? Laissez-nous votre email 🤗
Votre email
Alan est le responsable de traitement des données personnelles que vous nous fournissez afin de vous recontacter. Vous disposez de droits sur ces données personnelles, pour les exercer ou obtenir plus d’informations, n'hésitez pas à consulter notre politique de confidentialité.
Publié le 11/06/2020

Sur le même sujet